Catégories
Presse et médias

Réseau Canopé en 1ère ligne de la continuité pédagogique

Article d’Olivier PIROT, journaliste de la Nouvelle République, publié le 27/03/2020.

Chaque jour, le réseau Canopé entre dans le quotidien de millions de familles en France. Dans le cadre de la politique de continuité pédagogique engagée lors de cette crise sanitaire du coronavirus, il fournit en effet de nombreuses heures de programmes aux chaînes de l’audiovisuel public et à de nombreuses chaînes locales.

Au cœur de la Maison Lumni

« Nous avons livré un volume de 280 vidéos au total, dont 70 pour La Maison Lumni, 60 pour LCP/Public Sénat et 150 pour ViaTélé(le réseau de télévisions locales). Et nous avons encore reçu une soixantaine de demandes aujourd’hui », explique Marie-Caroline Missir, directrice générale du réseau Canopé qui dépend du ministère de l’Éducation nationale.

La Maison Lumni, par exemple, est un magazine quotidien éducatif qui est diffusé depuis lundi 23 mars sur France 2, France 4 et France 5 en fin de matinée, pour accompagner les révisions des élèves de 8 à 12 ans. LCP/Public Sénat diffuse des documentaires historiques. « Canopé a cette expertise à Chasseneuil-du-Poitou (près de Poitiers, dans la Vienne) et des centaines d’heures de vidéo » pédagogiques produites en interne ou coproduites avec des boîtes de production. Certaines élaborées lors de la dernière pandémie de grippe H1N1 ont même pu être réutilisées.

« L’enjeu est double. Il faut, dans un premier temps, fournir des productions éducatives de qualité pour le plus grand nombre » selon les tranches horaires mais aussi aller au-delà des écarts d’équipement des foyers ou des niveaux d’aisance avec les outils numériques. « Et la télévision est le canal le plus à même pour rentrer dans tous les foyers et diffuser au sein de toutes les familles. » Les retours quantifiables sont là : le programme star de Canopé, Fondamentaux, enregistre plus de 300.000 connexions par jour et plus de 1,5 million de pages sont quotidiennement ouvertes sur Quizinière.com « pour créer des activités numériques interactives ».

Appuyer la communauté éducative

Si Canopé est méconnu des familles, le réseau ne l’est pas de la communauté éducative puisqu’il édite depuis de nombreuses années des contenus et des ressources pédagogiques à leur adresse. Et il a fallu aussi se mobiliser pour accompagner les équipes enseignantes. « J’ai tout de suite demandé aux réseaux (ils sont une centaine en France) de se rapprocher des recteurs d’académies pour pouvoir fournir des ressources et venir en appui du plan qui a été mis en place très vite », précise Marie-Caroline Missir.

Durant la première semaine de confinement, le réseau Canopé a ainsi mis en ligne un mini-site baptisé CanoTech qui « recense toutes les ressources utiles aux professeurs. Parallèlement, nous avons eu une vigilance très particulière et cherché à garder un contact étroit avec les enseignants. Nous avons la chance à Canopé d’avoir des experts en médiation numérique. Nous avons ainsi formé 200 référents de continuité pédagogique sur tout le territoire. »

Pour essayer de contrer la fracture numérique mais aussi aider les enseignants moins à l’aise avec les outils numériques, le réseau Canopé a aussi mis en place ces dernières semaines, « partout sur le territoire », des tutoriels pour utiliser au mieux les ressources dans le cadre de ces cours à distance, des wébinaires et bientôt un podcast – « tranches de vie des profs » – où des enseignants partageront expériences et bonnes pratiques. Et une deuxième version du mini-site CanoTech doit être mise en ligne la semaine prochaine.


Olivier PIROT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *