Vos témoignages

Vous connaissez Réseau Canopé, et souhaitez nous faire part de votre témoignage ?
Vous pouvez rédiger un commentaire via le formulaire en bas de page. Merci d’avance pour votre participation à notre combat et à la défense d’un établissement produisant des ressources et des outils au service des enseignants.

Vos commentaires seront modérés manuellement, et ne seront donc pas lisibles immédiatement.

65 réponses sur « Vos témoignages »

D’une façon générale, le réseau Canopé national offre des ressources de grande qualité avec des supports variés : livre et manuels , animations (les Fondamentaux, les Energivores etc), des expositions, des ressources en ligne etc. Le Canopé d’Amiens rend possible les FOREED. De plus, Canopé de Corse réalise des supports écrits, videos et audios, numériques qui permettent l’enseignement ancré sur le local, très difficile sans ces ressources. D’autre part, les ressources pour l’apprentissage en langue corse s’appuie sur ces ressources exceptionnelles. De plus, réseau Canopé est un lieu d’échanges et de formation, à l’origine de beaux projets (exemple : Un chercheur à l’école), qu’il initie et coordonne. Son personnel est compétent et à l’écoute. Et j’en oublie sûrement !

Grâce au Canopé de Privas nous avons pu organiser en novembre 2017 une formation sur Storyplay’r, une bibliothèque numérique de littérature jeunesse. Cette formation était à destination des enseignants et des lecteurs de Lire et faire lire. Elle était animée par le Canopé de Privas, la Fédération des Oeuvres Laïques de l’Ardèche et Storyplay’r.
Aujourd’hui en pleine crise, les lecteurs offrent chaque jour aux enfants une histoire lue sur Storyplay’r et transmise par leurs enseignants. Est-ce que nous serions opérationnels aujourd’hui sans visée à long terme?
Sur qui d’autre que le Canopé peut-on s’appuyer pour monter de tels projets?

Conseillère pédagogique dans un département rural, le partenariat avec l’atelier Canopé de proximité m’est précieux : la mise à disposition de ressources, la co-construction de certaines d’entre elles, la disponibilité des professionnels et leurs parcours variés qui m’enrichissent professionnellement … Mais aussi les co-interventions en animation pédagogique et les échanges professionnels qui les accompagnent …
Le maillage territorial est une richesse irremplaçable, que j’ai expérimenté aussi dans mes fonctions antérieures d’enseignante: l’ex CDDP puis l’atelier Canopé m’a donné accès aux ressources matérielles, les mallettes, les publications, mais a aussi contribué à ma formation professionnelle.
Merci à ces professionnels de la formation !

J’utilise depuis de nombreuses années les ressources offertes par Canopé (livres, matériel pédagogique: affiches, jeux, dvd…) et j’apprécie l’aide apportée par le personnel (recherches autour d’une thématique, ateliers… ). C’est un lieu essentiel qui me permet d’enrichir le travail fait en classe.

ERUN en Ariège, j’utilise très régulièrement le matériel proposé par l’atelier Canopé 09. J’apprécie particulièrement la richesse des échanges et la qualité d’écoute de cette équipe de trois personnes aux compétences complémentaires. Leur présence change ma capacité à agir et à concevoir les actions que je mène. Pour ne citer qu’un exemple, j’ai apprécié la collaboration autour d’un défi concernant la programmation de robots en ULIS.

Le réseau CANOPE est un solide partenaire de l’Education nationale. Il propose des ressources de qualité dans l’édition et le domaine numérique. Il permet également d’enrichir les parcours de formation notamment par les ateliers proposés et les événements. Les personnels disponibles et compétents sont à l’écoute des demandes et fournissent de précieux conseils. C’est un lieu d’innovation et de rencontres professionnelles.

Il est des lieux incontournables, facilitateurs, novateurs, intéressants, inépuisables, formateurs… Il est des personnes incontournables, facilitatrices, novatrices, intéressantes, inépuisables, formatrices… Il est des ouvrages, des données numériques, des jeux, des mallettes, des films, des animations, des ateliers, … Il est… et il serait question que cela ne soit plus : cela n’a aucun sens ! Le Réseau Canopé, c’est tout cela et bien plus encore… Depuis de nombreuses années, en tant qu’enseignante, je bénéficie du fond, des savoirs, de l’expérience, de l’expertise du Réseau Canopé et “on” veut m’enlever cet outil précieux de formation, aide, étayage, guidance, d’accompagnement, au service des enseignants et bien sûr des élèves, de tous les élèves, de la réussite des élèves. Alors, NON au démantèlement de Réseau Canopé ! Simplement inenvisageable ! Nous avons besoin de Réseau Canopé ! Longue vie à Réseau Canopé…

Ayant travaillé 12 ans dans 2 CDDP, c’est avec une grande tristesse et une profonde colère que j’apprends le démantèlement du réseau Canopé. Un réseau toujours aux côtés des enseignants, producteurs de ressources de qualité, de formations innovantes, de personnes ressources à l’écoute attentive dans les ateliers de proximité.
De plus dans le cadre du Défi Babelio, que je copilote, le réseau est un soutien irremplaçable tant pour le jury de fin d’année que pour l’attribution de lots, via une subvention non négligeable.
Et que dire de notre logiciel documentaire et de son portail documentaire, porté par Canopé Poitiers, 8000 CDI en sont équipés, que va-t-il se passer ?
Quel gâchis…

Canopé a fait un énorme travail pédagogique (entretiens, conférences, films)pour vulgariser et valoriser les connaissances de spécialistes sur les phénomènes migratoires. Ce travail est d’autant plus utile que beaucoup n’ont pas eu d’enseignement sur les migrations internationales,un enjeu essentiel pour le XXIème siècle, au cours de leur scolarité et que les discriminations, les incompréhensions, fleurissent partout; Il serait très dommageable qu’un tel réseau disparaisse

Professeure documentaliste, je suis régulièrement en contact avec Canopé. En particulier pour la gestion de notre logiciel documentaire. Le personnel est un soutien compétent, efficace et toujours à l’écoute.
Leurs ouvrages sont à la pointe de la recherche et permettent vraiment de renouveler nos approches. Quelle erreur de nous priver d’une telle ressource !

Je suis architecte dans une structure qui sensibilise les élèves à l’architecture, à l’urbanisme et à l’environnement, et je travaille avec le personnel du Réseau Canopé depuis quelques temps maintenant. Leur connaissance du milieu de l’Education Nationale (programmes scolaires, interlocuteurs etc) nous permet, en tant que structure extérieure intervenant en milieu scolaire, de mieux adapter nos contenus. Leur compétence en maniement d’outils numériques nous a permis de créer ensemble un parcours à la découverte d’un quartier et de proposer un support ludique aux élèves. Enfin, leur précieuse connaissance des ressources possibles et leurs supers publications nous aident grandement ! Pourquoi vouloir réduire à pas grand chose un service HUMAIN aussi utile ?

Je prépare actuellement avec une autre collègue une émission webradio avec des élèves de terminales. Je ne me serai jamais lancée dans cette aventure si je ne me sentais pas épaulée par l’atelier Canopé. Je sais que je pourrai poser toutes mes questions, il y aura quelqu’un pour y répondre. Le point de départ de cette aventure, c’est aussi une journée de formation proposée par l’atelier Canopé36.
C’est aussi grâce à eux et au partenariat qu’ils ont créé avec le salon Papiers d’actus que, depuis 3 ans, nos élèves rencontrent un dessinateur de presse. Pour un établissement en milieu rural, ces rendez-vous sont une vraie richesse.
Et je n’oublie pas les ateliers proposés le mercredi après-midi qui m’ont permis de me former ou me perfectionner dans un domaine et d’avoir toujours des discussions enrichissantes.
En tant que documentaliste, il est pour moi inimaginable que ce partenaire dont nous nous faisons le relais auprès des collègues, disparaisse.

Ces dernières années j’ai travaillé avec les professionnels de Canopé Arras au sein de ma bibliothèque. Canopé nous propose :
– Des ateliers au cœur des problématiques actuelles d’éducation et de pédagogie.
– Des outils (livres, expositions, jeux…) disponibles via un système de navettes. Ce qui permet aux enseignants d’avoir accès, proche de chez eux, à des ressources physiques indispensables à leurs cours.
– Des conseils, un savoir-faire en outils numériques et en pratiques pédagogiques innovantes.

Qui pourra remplacer ces services utiles à la remise en question permanente des pratiques pédagogiques ?
-Qui pourra remplacer ces ressources qui questionnent le métier d’enseignant et d’ingénieur pédagogique ?

Enfin, les ateliers CANOPE d’Arras ont connu une mutation physique dont les professionnels s’emparent chaque jour. Et qui se doit de perdurer également.

J’apporte mon soutien aux réseau professionnel CANOPE dont l’absence programmée créera un vide et amenuisera le questionnement sur l’Education et les pratiques pédagogiques.

Quand on prépare le concours, quand on l’obtient, quand on fait son année de stage, quand on devient titulaire, on a besoin de faire le tour des ressources disponibles : Canope, le CRDP « autrefois », est essentiel quand on démarre dans le métier et indispensable ensuite. En tout cas, pour ma part, à Limoges, Evry et maintenant Châteauroux, j’en ai toujours eu besoin et j’y ai toujours trouvé ce que je cherchais. Sans le réseau, tout aurait été beaucoup plus compliqué.
Mais aujourd’hui, Canopé, c’est aussi un dessinateur de « Papier d’actu » qui vient dans mon lycée, c’est une formation « «lycéens au cinéma », donc des rencontres et du partage, c’est une formation Web radio de qualité, entre autres…
Et puis, il y a toutes ces info qui nous sont envoyées, une mine d’or pour avancer dans le métier et « rester éveillé »!
L’annonce de ce démantèlement est une nouvelle atteinte à notre profession… que dire de plus?
Bon courage à tous !

C’ est avec stupéfaction et tristesse que j’apprends aujourd’hui que le ministère veut démanteler le réseau canopé. Qui n’a pas eu un jour besoin CRDP ou Canopé maintenant? Sois au début de sa formation, soit pour se diversifier, faire évoluer ses pratiques. Le réseau Canopé, c’est du personnel compétent à l’écoute des besoins, de bon conseil; c’est des formations intéressantes (parfois plus qu’en circonscription), différentes (que l’on nous propose pas en circonscription); c’est des ouvrages édités de qualité reconnus de tous, conseillés par nos formateurs qui font peut être de l’ombre aux autres éditeurs; c’est des locaux agréables qui ont grandement évolués pour être plus pratiques plus ouverts; c’est des projets proposés. La formation à distance ne remplace pas le contact humain, le conseil, l’emprunt d’ouvrages publiés pour être consultés (que notre salaire ne suffit pas à acheter d’autant qu’on nous demande aujourd’hui de changer de niveau, de se renouveler sans cesse, de nous adapter). Notre formation est en voie de disparition et on nous enlève un moyen de nous auto-former parce que cela devient ça l’éducation nationale. Regardez un peu la formation des jeunes, on les envoie sur le terrain à mi temps et il s’auto forme avec les élèves devant eux. Tout va bien même si ça ne va pas. On casse la formation, on casse les gens, et on s’étonne que notre métier ne soit plus attractif! Soutenons le réseau Canopé (institution créé il y a fort longtemps sous divers noms) qui est membre actif de notre profession.

Grâce au réseau canopée d’Albi, je trouve depuis 10 ans des ouvrages et des contacts humains qui m’aident et me soutiennent dans mon métier de médiatrice culturelle. La spécificité des ouvrages autour de la pédagogie sont des appuis précieux pour beaucoup des acteurs de l’enseignement.

Il est impensable pour moi que le Réseau Canopé disparaisse… Il m’accompagne depuis bientôt 20 ans… d’abord dans le cadre de ma préparation au concours de CPE, et depuis 16 années maintenant dans la quotidienneté de mon métier de CPE et récemment de formatrice DAFOP. Ses ouvrages, articles, sites, vidéoconférences et reportages sont d’une qualité exceptionnelle. Ils représentent une mine de connaissances, d’expériences et d’innovations professionnelles mise en lumière par des professionnels qui prennent à coeur leurs missions. J’ai eu la chance récemment d’être interviewée dans le cadre d’un projet autour du “climat de bien-être dans la classe” par Aurélie et Paolo, deux réalisateurs du réseau Canopé d’Amiens passionnés par leur métier. Ce fabuleux projet se trouve actuellement en stand-by alors qu’il pourrait apporter tant à notre chère école… Alors s’il-vous-plaît préservez ce réseau si précieux et indispensable pour l’avenir de notre école. CR

J’ai travaillé pendant 26 ans dans le Réseau CDDP/CRDP/CNDP devenu Canopé. J’étais auparavant professeure des écoles et formatrice (CAFIPEMF). Je me dis que seuls ceux qui ne connaissent pas la structure, le métier d’enseignant et les besoins des éducateurs au sens large (je ne détaillerai plus dans la suite) peuvent prendre la décision de supprimer le Réseau Canopé.
Ce qui m’attirait déjà comme enseignante dans ce type de lieu, c’est de pouvoir être au CARREFOUR des publications anciennes et nouvelles et de les mettre au service des pratiques pédagogiques. Il faut dire que j’ai bénéficié d’une formation de 3 ans au sein de laquelle la formation pédagogique tenait une véritable place de même que la conviction de l’éducabilité des élèves.
Ce qui m’a porté pendant toutes ces années, c’est ensuite la nécessité pour le CDDP ou l’Atelier Canopé de toujours avoir UNE MARGE D’AVANCE sur les pratiques, connaissances et habiletés technologiques des enseignants. L’auto-formation ou la formation d’équipe étaient indispensables et c’est toujours stimulant de voir les réactions de satisfaction des enseignants, rassurés de trouver de l’aide et même bien plus, une ressource qui redynamise leur pratique, leur facilite une recherche ou leur ouvre une porte. L’arrivée d’Internet, du web 2,0, des tablettes, robots et réseaux sociaux sont des souvenirs mémorables. Les professeurs documentalistes de collèges et lycées étaient parmi les demandeurs. Je me rappelle leur avoir évoqué la crainte de proposer des formations en doublon avec celles du rectorat. Leur réaction a été immédiate : nous les accompagnions directement dans leur pratique quotidienne, qu’il s’agisse de la maîtrise informatique ou de l’ouverture à de nouvelles pratiques pédagogiques (formation récente à partir de https://www.reseau-canope.fr/notice/52-methodes.html) et notre présence de PROXIMITÉ était un atout.
Mais il en est de même pour l’évolution de certains concepts en sciences dès l’école primaire, comme celui de la classification du vivant qui a évolué en classification phylogénétique. Je me souviens de la surprise des enseignants. « Mais oui, nous avons des ressources sur cette nouvelle approche. » Je pourrais évoquer l’optimisation de la mémoire, la production d’écrit ou la gestion de classe.
Et que dire des enseignants qui changent de niveau de classe ? Ou qui sont amenés à faire des remplacements, à passer un examen ou un concours ? Voire qui sont en charge d’une classe 2 jours après réception d’un courrier. Leur demande est légitime, on se doit de les AIDER pour leur permettre d’être à l’aise et même ENTHOUSIASTES,,, et leur éviter de faire perdre du temps aux élèves tout en leur évitant à eux de perdre du crédit.
La preuve de l’intérêt des enseignants a toujours été le temps long qu’ils passent en nos locaux pendant les vacances, moment où ils ont du temps pour chercher et réfléchir. De ce fait, sur le terrain, nous réclamions du temps d’ouverture pendant toutes les vacances (ce qui n’était pas toujours compris en haut lieu).
La structure, tant qu’elle dispose d’un minimum de budget, offre un panel de possibilités d’appuis aux enseignants. Merveilleuse arrivée que la ressource de Réseau Canopé « Overseas impressions » pour l’apprentissage de l’anglais. Encore faut-il que quelqu’un prenne le temps de découvrir le produit et d’en montrer le fonctionnement à celui qui en a vraiment besoin mais ne peut passer trop de temps à se l’approprier. FAIRE GAGNER DU TEMPS pour viser des pratiques les plus adéquates possibles, c’est l’une des missions de Réseau Canopé, qu’il s’agisse de ressources imprimées ou numériques.
Un autre intérêt résidait dans les ressources mises à disposition dans le domaine de la LECTURE et de la littérature de jeunesse. Mais oui, les classes ont besoin d’une telle structure en complémentarité des médiathèques de lecture publique qui ne disposent pas de fonds de titres en grand nombre d’exemplaires et qui ne sont pas forcément en correspondance avec la nécessité de faire lire dès le plus jeune âge et permettre de faire lire les différents genres. Le théâtre pour le jeune public, si actuel dans ses problématiques, serait encore méconnu. Nous avons soutenu pendant 10 ans des Projets Artistiques Globalisés en veillant à toucher tous les secteurs du département.
Évidemment je n’oublie aucune des disciplines, de l’école maternelle au lycée, mais cette contribution est déjà longue.
Ce que je ne peux oublier, c’est que nous recevons des remerciements pour notre disponibilité et écoute, notre réactivité, nos compétences.
Pour terminer, je citerai Emmanuel Macron, le 25 avril 2019, https://www.dailymotion.com/video/x76lrxn : il évoque « la présence de la nation sur le terrain », il parle de « recréer de la proximité », d’ « être accessible à tous »,
Extrait : Sur le terrain, on a besoin de fonctionnaires, de médecins, d’instituteurs, de professeurs, d’artistes, de toutes celles et ceux qui font vivre la nation » (23′). « J’aurai progressivement à redéfinir un nouveau pacte territorial (,,,). Nous devons remettre de la présence de service public (23’30), (…) développer les projets patrimoniaux, culturels… L’État lui-même doit repenser son action sur le terrain en cessant la fermeture des services publics (24’40) (…) Il n’y a plus assez de monde sur le terrain à régler les problèmes de nos concitoyens, de nos entreprises, de nos associations (…) Et donc je veux qu’on remettre plus de fonctionnaires sur le terrain qui apportent des solutions, contrairement à la tendance depuis plusieurs décennies (25′) ,,, donner plus de pouvoir et de responsabilités au terrain, à ceux qui sont au contact de ces réalités. »

Une présence (nécessaire dans notre département rural, car non les formations à distance ne se substituent pas aux contacts humains et au personnel disponible et compétent des antennes CANOPE), des conseils avisés bienvenus pour construire des projets, des formations qui correspondent à nos besoins sur le terrain… La disparition de tout cela serait vraiment une grosse perte pour l’exercice de notre métier.

Non, je ne suis pas d’accord. Oui, je l’exprime. Aujourd’hui, je me révolte de la décision prise par le ministère. Demain, je les défendrai, vos chers collègues. Car Canopé est en danger, semblablement même sur l’échafaud. Sans pousser trop loin la métaphore, il n’est pas trop tard pour stopper ses bourreaux. La Macronie comme foule manipulée assoiffée de sang, et Blanquer dans le rôle du guillotineur sanguinaire. Tableau pas vraiment réussi, ni vraiment très beau. Il l’assume sur la place publique, aux micros des radios, ce crime dicté par Bercy. Comme l’ont fait ses membres depuis des années et des années, tentons de faire évoluer les mentalités, accompagner les incultes qui ne jurent que par l’extrême argent à défaut du savoir et de l’honnêteté intellectuelle. En avant, (enseignants), ouvriers et paysans ! ✊

Réseau Canope m accompagne au quotidien. De nombreux ouvrages m ont été utiles aussi dans la préparation au concours que dans mon quotidien au sein de ma classe.
De plus, Canopé emploie beaucoup de personnes de mon entourage. Ces personnes font un travail énorme et formidable!

Beaucoup de choix, recherche documentaire et réservation au niveau académique efficace, formations proposées de qualité qui pallie la misère des animations pédagogiques, proximité même dans les départements ruraux…

Le réseau CANOPE est un chaînon de proximité indispensable aux métiers d’enseignants et de formateurs (dont je fais partie). La disponibilité et la compétence des personnels y est totale et c’est un lieu unique pour s’ouvrir, échanger, découvrir, avancer dans notre métier ! La perte de tous ces moyens serait un gâchis, pire un déni des besoins du monde enseignant, c’est inenvisageable !

Je suis professeur à l’université de Corse. Je fréquente la structure Canopé depuis des années. Le réseau Canope est indispensable : lieu de ressources, de supports pédagogiques, d’éditions de manuels scolaires de qualité avec un personnel toujours à l’écoute. Il faut maintenir cette structure. On évoque des choix budgétaires, ils émanent surement de technocrates éloignés de la réalité du métier d’enseignant, et qui ont encore tout compris.

J’ai eu la chance de diriger un centre départemental du CDDP (devenu Canopé) pendant 6 ans, dans un département rural (l’Indre) pour lequel ce lieu représente une ressource sans équivalent. J’ai ensuite entamé une carrière universitaire, et, par le plus grand des hasards, eu le plaisir d’être sollicitée par l’équipe de Textes et Documents pour la Classe pour un article sur les langues dans un numéro dirigé par l’académicienne Barbara Cassin (excusez du peu !). Je connais donc deux aspects du réseau Canopé : travail de terrain, travail d’édition, la complémentarité des missions et la qualité proposée au monde enseignant sont un atout unique à préserver, il faut sauver Canopé !

Merci aux équipes de Réseau Canopé pour la qualité de leur travail. Habitante de province dans une zone trop rurale pour certains mais surtout représentative de la majorité du territoire, avoir accès à Réseau Canopé est primordial pour accéder à l’ensemble de leurs services et pour un maillage cohérent du territoire surtout. Nous ne sommes pas tous des métropolitains mais nous avons tous besoin du professionnalisme du personnel de Canopé. Une étudiante à l’ Inspé de Rodez (Aveyron).

La BSD, une bibliothèque, des lieux de rencontre et de formation, des ressources internet, un poumon de créativité et facilitateur d’innovations…

Je suis PES cette année et pour moi le réseau Canopé (la Rochelle) est une mine de ressources et d’informations !
Outre les ouvrages, il y a de nombreuses ressources (jeux, robots…) mobilisables et l’accueil y est professionnel, les conseils précieux.
Ne nous enlevez pas cet outil !

Quel désarroi de découvrir ce qui se passe en ce moment pour les collègues de Canopé. Je vais régulièrement à l’Atelier pour y travailler et me documenter pour préparer mes séquences…. ce n’est ni la maison ni l’école et je m’y ressource grâce à l’accueil toujours impeccable qui m’y est réservé. Des expositions à venir visiter avec ma classe, des idées pour renouveler ma pratique et la possibilité de pouvoir tester le matériel numérique… bref tout y est et on casse un de nos outils de travail, quelle honte!
Je soutiens et signe la pétition ! Courage

J’utilise le Réseau Canopé tous les jours en classe. Mes élèves de CE1 raffolent des animations des Fondamentaux, c’est un vrai plus pour eux, un merveilleux outil d’étayage et de différenciation ! Et en plus j’y souscris un abonnement Mathador classe depuis qu’il existe. Une telle reste serait autant préjudiciable pour les élèves que pour les enseignants. Les familles aussi seraient lésées car cet outil facilite le travail à la maison. Que vive le Réseau Canopé !

Canope c’est génial ! J’y emprunte des séries de livres de qualité très motivantes pour les élèves. Les vidéos, ils adorent ! Et moi aussi ! C’est ludique pour faire la classe. Leurs publications sont de qualité notamment en grammaire et en art. Canope l’essayer c’est l’adopter !

Qu’est-ce que représente Canopé pour moi ?
J’ai passé le concours en candidat libre. Je pense sincèrement que sans Canopé, je n’aurais pas réussi ou moins bien.
J’ai toujours été conseillée, dans mes recherches, mes besoins. J’ai pu emprunter des ouvrages didactiques que je n’aurais jamais pu acheter. Je peux emprunter des séries de livres pour travailler convenablement en classe et ne pas photocopier les livres…

Canopé, ce n’est pas non plus qu’une bibliothèque des enseignants. C’est aussi un lieu de rencontres, d’échanges, de formations.
Ne nous supprimez pas Canopé !!!!!

Réseau canopé est un incontournable dans notre métier de conseiller pédagogique, un soutien inestimable, une banque de donnée inépuisable. les échanges avec les formateurs Canopé sont riches et leurs spécificités nous permettent de faire évoluer nos pratiques. Ils sont indispensables dans notre paysage pédagogique.

Canopé est un lieu de ressources inestimable qui ne doit pas disparaître. La qualité des publications, la bienveillance de l’ accueil n’ y ont jamais fait défaut. Professeur-documentaliste, j’ ai pu bénéficier de l’ accès aux compte-rendus de jury de concours lorsque j’ ai préparé mon CAPES. J’ y ai consulté et acheté à la librairie de nombreuses publications au service de la pédagogie et aux contenus pertinents. Canopé a aussi été un site de formation particulièrement apprécié pour de nombreux stages. De plus, j’ ai pu bénéficier d’ un soutien technique précieux pour surmonter des problèmes avec BCDI avec des personnels ne comptant pas leur temps. En un mot, l’ Éducation nationale dans ce qu’ elle pouvait offrir de meilleur, notamment pour le jeune professeur qui débutait et trouvait là aussi un lieu d’ intégration qu’ il n’ oubliera jamais.

Canopé est devenu un lieu de haute qualité pédagogique, tant au niveau des ressources, que des formations ou des animations, toujours transmises pour chacune d’entre elles, sous l’angle de l’innovation. L’accueil est top et efficace également !
Professeur-Documentaliste depuis 17 ans, j’y trouve toujours plus, année après année, de satisfaction, de réponses ou de nouvelles idées pour enrichir mes pratiques professionnelles au CDI, comme la possibilité de transmettre aussi mes connaissances aux autres lors d’ateliers ou de conférences organisés.
Ces lieux de formation qui permettent les rencontres et les échanges professionnels “en vrai” et non virtuels, véritables “labos” vivants et dynamiques d’apprentissages pédagogiques, doivent absolument perdurer et se renforcer encore davantage avec les années ! Les évolutions positives et innovantes des pratiques professionnelles des enseignants, formateurs et étudiants en dépendent !

Enseignante en collège, je me rends plusieurs fois par an, sur mon temps libre, à Canopé Amiens, pourtant éloigné de 60 kms de mon domicile. C’est dire l’importance de ce lieu et des personnes qui y travaillent.
J’y trouve des ressources pédagogiques qui m’aident à enrichir ma pratique professionnelle, j’y achète des ouvrages spécialisés que je ne trouve pas auprès d’autres éditeurs, j’y emprunte des expositions ou des jeux pour mon établissement, j’y participe à des ateliers et actions de formation continue toujours passionnants.

Canopé est une plateforme de confiance, on y trouve du materiel pédagogique de grande qualité avec du personnel capable de nous conseiller selon le niveau de notre classe, les projets en cours,… J’ai acheté la grammaire autrement de Françoise Picot et cet outil est vraiment extra… repris par un éditeur quel dommage !
Les fondamentaux aussi sont très utiles.
Nous avons besoin de Canope.
Arrêter de TOUT supprimer !

Canopé est un outil indispensable à l’exercice de mon métier de Professeur-Documentaliste. J’y trouve les ressources nécessaires à l’animation du CDI (nos budgets ne nous permettent pas de tout acheter !) et, grâce aux ateliers organisés, je reste au courant de l’évolution des outils pédagogiques.

Pour ces ressources de haute qualité professionnelle, leur soutien dans d’innombrable projets pédagogiques, leur capacité à toujours aller de l’avant, l’exceptionnel travail, pour nous, professeurs documentalistes, sur les solutions documentaires… Remettre en cause ou supprimer CANOPE , mais quelle ineptie !

Professeur documentaliste, je travaille depuis le début de ma carrière avec CANOPE : emprunt d’ouvrages didactiques, pédagogiques, d’expositions, mais aussi travail de réflexion et de création de projets avec les équipes…
Sans le personnel disponible et compétent, sans leurs ressources matérielles et financières, je n’aurais jamais pu faire aussi bien et autant.
Il faut que perdurent les centres de ressources qui ont tant à proposer aux enseignants désireux de faire plus, de faire mieux, que perdurent les ateliers de formation qui permettent d’apprendre encore et toujours… pour le bien de nos élèves.

Graphiste indépendant menant régulièrement des ateliers pédagogiques auprès de public scolaires, l’aide et l’appui du personnel des ateliers Canopé est indispensable à la bonne conduite et la réussite du projet. Au delà des outils mis à disposition pour les publics, les enseignants et les intervenants, l’intervention de Canopé dans ce type de projet assure sa viabilité tant au niveau financier qu’organisationnel. Essentiel.

Non seulement les professionnels du réseau Canopé m’apportent des ressources indispensables à l’exercice de mon métier mais ils m’accompagnent dans mes projets pédagogiques. A l’écoute, disponibles et efficaces ils me conseillent sur des outils novateurs et me forment à des techniques numériques .

Canopé édite des ouvrages de qualité, propose des malettes thématiques, du matériel à emprunter qu’on ne peut pas s’acheter avec nos budgets de classe. C’est un lieu d’échange avec des personnes compétentes et qui aiment partager et proposer leurs découvertes. Grâce à tout cela, nos pratiques sont dynamisées, enrichies. C’est très clairement de la formation pour les enseignants qui disparaîtrait et des ressources humaines et matérielles précieuses !! Nous ne comprenons pas cette décision !

Je suis professeur documentaliste…Canopé est un centre de ressources indispensable qui m’accompagne depuis mes débuts de carrière..J’ai pu y emprunter des ouvrages de réflexion , des supports pédagogiques (jeux), expositions.. Je m’y suis tantôt inspiré pour l’enrichissement de mon fond documentaire, tantôt pour le compléter sur des actions ponctuelles…Je n’oublie pas les ateliers petits formats du mercredi après-midi : des formations de proximité avec des personnels très compétents ! Supprimer Canopé, c’est priver les enseignants d’un outil de travail très précieux..

Graphiste de profession, j’ai eu plusieurs fois l’occasion de travailler avec des réseaux Canopé dans le cadre d’interventions pédagogiques auprès de scolaires (classe ULIS, lycée pro, maternelle…). Ce sont des outils ESSENTIELS ET INDISPENSABLES pour les écoles et les enseignants car ils mettent à disposition des ressources pertinentes pour chaque situation, chaque apprentissage : formations, outils, jeux, ouvrages, accompagnement, financements…

Je suis professeure documentaliste et je suis une fidèle usagère de l’Atelier Canopé. J’y trouve ressources pédagogiques pour mon CDI, idées de séances, conseils personnalisés, aide technique et surtout une belle écoute.

J’ai eu également la chance de participer à la réalisation du Webdocumentaire “Concevoir votre projet interdisciplinaire”. L’équipe audiovisuelle de Canopé Amiens a suivi notre projet de création d’une émission TV “Secrets d’Histoire” pendant un an : des moments de travail, d’innovation et d’échange inoubliables pour les élèves et l’équipe enseignante. Merci !

*Partenaire du Défi Babelio au niveau national, l’atelier 44 a permis de concrétiser un partenariat avec le Conseil Départemental pour permettre à 16 établissements d’être dotés en livres pour participer,
*L’atelier 44 est le lieu idéal pour proposer des formations dans le cadre du PAF et elle a permis plusieurs années durant d’accueillir un stage que j’ai proposé (une vingtaine de personnes, du matériel adapté, découvertes des ressources sur place…)
* L’atelier 44 va intervenir en soutien d’une nouvelle activité de radio que nous allons mener au collège, avec le prêt de matériel adéquat grâce à l’offre de service,
* La possibilité de suivre des ateliers dans des domaines qu’on ne connait pas ou qu’on souhaite approfondir est précieuse. Ce sera le cas pour moi cette année : Concevoir un film en stop motion et Podcasts, capsules audio et montage sonore…

J’ai eu l’occasion de collaborer plusieurs années avec le réseau crdp puis canope en Franche-Comté pour le développement et le renforcement de l’éducation artistique en danse : organisation de séminaires dans le cadre du PREAC, création d’outils : une mallette à danser / 2 dvd liés au pôle danse de Franche-Comté qui sont très utilisés pour mieux comprendre les processus de création de l’artiste…Je soutiens pleinement ce réseau essentiel pour la qualité de l’enseignement en France.

Je suis conseillère pédagogique ASH en Ariège.
J’ai pris l’habitude depuis plusieurs années de proposer un temps de découverte de l’atelier CANOPE lors des différents stages ou formations. Ceci apporte : une illustration concrète des thèmes abordés, des ouvrages, des outils, la découverte et l’appropriation de projets que les collègues apprécient particulièrement.
Je remercie l’équipe pour son écoute, sa disponibilité et surtout ses compétences. J’espère réellement que ce fonctionnement pourra perdurer et ce dans l’intérêt des élèves.

Les personnels de Canopé sont essentiels pour les outils qu’ils proposent (tablettes, robots, matériel, escape game…), pour les ouvrages que nous pouvons emprunter, pour les ateliers de formation. Où trouverons-nous ces aides si le réseau disparaît ?

J’emprunte tous les ans les robots afin de travailler la programmation avec mes élèves et la robotique… J’emprunte des livres, des manuels des jeux. C’est trop onéreux de tt acheter… Encore des outils facilement accessibles qui disparaissent…

Je suis professeure de français langue seconde depuis la rentrée : j’ai la difficile mission d’enseigner la lecture et l’écriture à des adolescents allophones. Depuis que j’ai commencé à enseigner, les ouvrages Canopé “Ecrire en FLS/FLSCO” et “Entrer dans la lecture en FLS” sont devenus mes meilleurs alliés…! (Ce sont même les seules publications sur l’apprentissage de la lecture/écriture pour des élèves allophones…!) L’espace Canopé du 95 est un lieu ressource où je trouve de nombreux ouvrages pédagogiques qui me sont d’une très grande aide au quotidien… Le réseau Canopé n’est pas inutile, il n’est pas non plus utile, il est indispensable !

Enseignante de lycée en histoire géographie, la librairie Canopé de Mabillon est pour moi, depuis des années un lieu de formation, de travail (la petite salle en bas où on est si bien accueilli), de conseils avisés et personnalisés. Je m’associe pleinement aux revendications des personnels pour sauver Canopé de la destruction orchestrée par ce ministère de tout ce qui est susceptible de former l’intelligence et le sens critique des futur-es citoyen-nes.

Un accueil super personnalisé, une aide individualisée (notamment pour la maintenance et dépannage BCDI). Hors de question que l’on se passe de nos collègues de Canopé

Les réseaux CANOPE donnent les moyens de développer des supports ESSENTIELS pour une pédagogie efficace: les vidéos “les fondamentaux”! la méthode GHOSTIE en anglais ….

Plus d’une fois les ressources mises à disposition par Canopé m’ont été utiles. Je pense notamment à la fois où nous avons dû accueillir un élève allophone ; n’ayant aucune connaissance sur le sujet, j’ai eu la chance de trouver de nombreux ouvrages mais aussi des conseils de la part des personnels présents pour m’y retrouver.
Et lorsque tout cela aura disparu ? Comment ferons-nous ?

Les réseaux Canopés sont essentiels à la culture pédagogique de chaque enseignant dans sa discipline
Des générations d’élèves ont pu bénéficier des pratiques diffusées à travers les ouvrages et supports du réseau Canopé.

Je suis professeur de mathématiques en collège et lycée, et avec la réforme du lycée les ouvrages produits par Canopé m’ont été très utiles. Ces ressources ne doivent pas disparaître.

Les réseaux Canopé sont indispensables au bon fonctionnement de l école. Ils nous ont toujours été d une aide précieuse et je souhaite qu ils puissent continuer leur mission !

Professeur documentaliste stagiaire dans un collège privé rural de la Somme depuis la rentrée, et autrefois sur Amiens, je suis un emprunteur régulier de documents et de ressources pédagogiques pour moi même et mes classes. Il en en est de même pour les formations au numérique, etc., des enseignants du premier comme du second degré.
J’ai d’ailleurs travaillé à l’atelier Canopé d’Amiens, en tant que chargé de projet de référencement des ressources numériques en ligne, il y a quelques années, et on y trouve des personnels très professionnels et au cœur des missions de l’éducation.
Quand on a un petit budget, il faut bien trouver des solutions. Les partenaires comme les bibliothèques municipales ou départementales, ou l’ atelier Canopé de notre département sont donc indispensables pour nous tous. Les ateliers Canopé doivent donc continuer d’exister, malgré les choix budgétaires de notre Ministère.

Grâce au réseau Canopé de Marseille, j’ai découvert de nouveaux outils pédagogiques, j’ai participé à des formations de très bon niveau, et j’ai toujours eu des informations de qualité. Merci à tous pour votre investissement.
CP.

J’utilise les ressources Canopé de façon très régulière dans ma classe, en particulier les vidéos, qui rendent les apprentissages plus ludiques. Certaines méthodes d enseignement nous y renvoient directement, telle la méthode mhm en mathématiques, qui les met en lien direct dans son guide pédagogique. Ces vidéos sont également très utiles à mes élèves en sciences et géographie. Courtes, simples à comprendre. Bref, Canopé, ce sont des ressources utiles pour les enseignants et efficaces pour les élèves.

Les réseaux Canope, sont un soutien historique, indispensable et nécessaire à l’Ecole. Nous pouvons emprunter des livres pour nos classes et les ouvrages édités sont d’une grande qualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *